Les membres

Hello world! Please change me in Site Preferences -> This Category/Section -> Lower Description Bar

31

Oct 2017

Pascal SANCHEZ – EMAPLAST

Posté par / dans Les membres, Pascal SANCHEZ - EMAPLAST

PASCAL SANCHEZ, DIRIGEANT D’EMAPLAST
« MUTUALISER NOS MOYENS POUR INNOVER »

Pascal Sanchez est, depuis 1995, à la tête d’Emaplast, entreprise de Parné-sur-Roc (53) spécialisée dans la fabrication et la pose de menuiseries en PVC et aluminium. Le dirigeant est également à l’initiative de toutsurmamenuiserie.com, la carte d’identité de la menuiserie. Rencontre avec un innovateur qui promeut le jeu collectif.

IMG_4915_BD-EMA Sanchez 1

En chiffre :

  • 65 salariés
  • 20 000 menuiseries par an
  • 4 000 m2 d’ateliers

A l’origine, toutsurmamenuiserie.com est son idée : « nous avions eu, entre professionnels, des échanges sur les futures réglementations qui imposeront aux industriels fabriquant des produits du Bâtiment d’afficher de multiples données, telles que les classes d’émission de COV, les Composés Organiques Volatiles, explique Pascal Sanchez. Dans l’avenir, les étiquettes occuperont beaucoup de place sur les menuiseries et nos clients risquent d’avoir des difficultés à trouver l’information. Rien, par ailleurs, ne garantit qu’elles resteront collées ! » Comment, dès lors, rendre l’information facilement accessible et consultable par tous ? C’est la question que le dirigeant d’Emaplast a suggérée aux entreprises membres de Menuiserie Avenir et qui a été le point de départ d’une réflexion collective sur les solutions digitales. « Le numérique nous permet de dématérialiser les données relatives à des produits de plus en plus techniques et, la plupart du temps, fabriqués sur mesure. » Résultat : la première carte d’identité de la menuiserie, lancée prochainement à Batimat.

Pascal Sanchez aurait-il pu garder pour lui l’idée et développer le projet à son compte ? « Quel intérêt ? Je n’aurais pas pu réussir seul. Pour créer toutsurmamenuiserie.com, nous avons eu besoin de mutualiser nos réflexions et nos moyens. Cette dimension collaborative est d’ailleurs une assurance de pérennité : la base de données que renseignent les fabricants n’est pas dépendante de la viabilité individuelle des entreprises ». C’est dans le collectif que la carte d’identité de la menuiserie puise sa principale valeur : au-delà des industriels, elle concerne tous les intervenants sur le cycle de vie du produit et favorise sa traçabilité. Une façon de s’inscrire dans la dynamique de la filière…

Le numérique, vecteur d’innovation pour les menuiseries

Le numérique, Pascal Sanchez en est convaincu, constitue une voie incontournable d’innovation pour les menuiseries. Emaplast a ainsi engagé une étude sur la dématérialisation de ses documents. « L’objectif est de faciliter leur accès par plusieurs services simultanément et de gagner du temps. » En matière de nouvelles technologies, cet ingénieur en génie mécanique de formation ne manque pas d’idées… Il évoque l’empreinte biométrique pour les portes d’entrée – « une solution domotique qui garantirait la sécurité » – ou les capteurs intégrés aux produits. « Imaginez… les fenêtres pourraient alerter sur la qualité de l’air, le risque incendie ou l’effraction en étant connectées en réseau. Pas en wifi, mais avec des ondes sonores, pour parer aux brouilleurs d’ondes radio. » Là encore, ce n’est pas seul qu’on peut donner corps aux projets… Ardent défenseur des actions collectives, Pascal Sanchez mesure aussi leurs avantages individuels. « Je participe avec Menuiserie Avenir à un groupement d’achats. Emaplast est la plus petite entreprise du groupe, mais elle bénéficie largement de la négociation sur les prix ! »

La technologie au service de l’usage

L’innovation technologique, pour Pascal Sanchez, est un moyen de faciliter et d’améliorer l’usage. Et il y a longtemps que l’entreprise a placé l’utilisateur au centre de ses processus. Avec ses 65 collaborateurs, elle fabrique chaque année 20 000 menuiseries – fenêtres, coulissants, portes d’entrée et de garage, portails, volets… « Au départ, nous ne nous adressions qu’aux professionnels, puis nous avons développé la vente directe aux particuliers. » Etre en proximité avec le client final permet au fabricant de percevoir les attentes des consommateurs et de nouer avec eux une relation de confiance. Emaplast a la particularité d’avoir intégré les installateurs, pour garantir la mise en œuvre des produits. « De la conception à la pose, nous développons une approche globale. » En interne, la formation est permanente, pour les ateliers comme pour les commerciaux, « afin qu’ils informent et conseillent avec une écoute fine des besoins. » Qu’il s’agisse de technologies ou de relations humaines, ce qui compte, affirme Pascal Sanchez, « c’est la garantie du service client. »

Please select the social network you want to share this page with:

We like you too :)

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec tincidunt dapibus dui, necimas condimentum ante auctor vitae. Praesent id magna eget libero consequat mollis.

SIMILAR POSTS